halo

halo [ 'alo ] n. m.
• 1360; lat. halos, mot gr.
1Anneau ou arc lumineux entourant la Lune, produit par la réfraction de la lumière par les cristaux de glace de l'atmosphère. « Un grand halo laiteux [...] remplaçait l'astre » (Colette). Astron. Le même phénomène concernant le Soleil.
Halo galactique : ensemble des amas globulaires entourant une galaxie.
Par ext. Auréole lumineuse diffuse autour d'une source lumineuse. Le halo des réverbères dans le brouillard.
2(1890) Photogr. Irradiation lumineuse autour de l'image photographique d'un point lumineux.
3Fig. Éclat qui semble émaner de qqn ( aura). Un halo de gloire. auréole.
⊗ HOM. Allo.

halo
n. m.
d1./d Cercle lumineux que l'on observe autour du Soleil et de la Lune lorsque ceux-ci sont voilés par des nuages constitués de cristaux de glace (cirrus ou cirrostratus).
Par ext. Le halo des phares dans le brouillard.
|| Fig. Ce qui semble émaner de qqn, de qqch. Un halo de mystère.
d2./d PHOTO Auréole qui entoure l'image photographique d'un point lumineux, due à un phénomène de diffusion de la lumière.
d3./d ASTRO Halo galactique: ensemble sphérique autour des galaxies, composé d'étoiles souvent groupées en amas globulaires.

⇒HALO, subst. masc.
A. — [En rapport avec la lumière]
1. Cercle brillant, lumineux, couronnant parfois le soleil ou la lune, dû à la réfraction de la lumière dans de minuscules cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère lorsque celle-ci est brumeuse, vaporeuse. Halo blanc, rose, laiteux, irisé, lumineux; cerner, s'entourer d'un halo. La lune, voilée par des nuages diffus et entourée d'un immense halo, jetait une clarté lugubre sur ce magnifique amas d'écroulements (HUGO, Rhin, 1842, p. 339). Un soleil qui n'indiquait plus aucune heure, restait là toujours (...), il n'était lui-même qu'un autre cerne, presque sans contours, agrandi jusqu'à l'immense par un halo trouble (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 62) :
1. La lune, cernée de safran au centre de son halo, glaçait les champs d'une neige rosâtre, faisait briller les feuilles des arbres comme des feuilles de métal. Au loin des fusées montaient.
MONTHERL., Songe, 1922, p. 95.
2. Auréole lumineuse diffuse, blanche ou parfois colorée, entourant une source lumineuse quelconque, notamment lorsque celle-ci est vue à travers la brume, le brouillard. Halo d'une lampe; halo blême, bleuâtre, trouble. Mouvante masse grise dans cette fin de journée d'hiver, que les réverbères parsèment déjà de halos jaunes (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 400). Le boulevard était plongé dans un brouillard léger, transparent, qui noyait les formes et mettait un halo jaune autour de chaque lumière (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 343) :
2. ... la lanterne grossissait. On distinguait nettement, à présent, le halo jaunâtre qui l'entourait. Le halo se dilata peu à peu et de nouveau se rétrécit, tandis que la lanterne brillait à travers la brume...
CAMUS, Exil et roy., 1957, p. 1656.
3. Au fig. Rayonnement émanant de quelqu'un (ou de quelque chose), ou créé par l'imagination. Synon. aura, émanation. Halo de gloire; halo poétique, prestigieux. On va rendre de petites visites à cette morte, on la trouve touchante, heureuse, auréolée du pathétique halo des illusions perdues (NIZAN, Conspir., 1938, p. 21). Ai-je bien raison de rapporter ici ces souvenirs? Fixés dans ma mémoire, et revêtus déjà d'un halo légendaire, je crains qu'ils ne semblent trop beaux pour être réels à qui ne les a pas vécus (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 37).
4. PHOT. Irradiation lumineuse sur un cliché, jetant un flou sur un point lumineux ou fortement éclairé. Lorsqu'un rayon lumineux AB traverse obliquement une couche photographique (...), ce rayon (...) vient former sur la couche sensible une image parasite (...). Le halo est très gênant lorsqu'un objet sombre se détache sur un fond lumineux, par exemple le barreau d'une fenêtre (Arts et litt., 1935, p. 3012).
B. — [P. anal. de forme]
1. Zone circulaire faiblement lumineuse, blanche ou colorée, qui baigne ou entoure des objets, des personnes, ou que l'œil perçoit comme telle. À ma gauche, je voyais une grande masse sombre cernée d'un halo, et qui, par contraste, a le luisant d'un rocher de basalte, une densité minérale (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1142). Sur le ciel (...) le profil de l'appareil glissait, avec une précision de papier découpé, au centre d'un halo bleu pâle (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 568) :
3. Le soleil, changeant de place, intercalait çà et là dans la solidité rompue du balcon ses inconsistantes mousselines et donnait à la pierre de taille un tiède épiderme, un halo d'or imprécis.
PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 308.
2. Cercle d'une substance plus ou moins consistante que l'œil voit autour d'un objet. Halo de brouillard, de poussière; halo de bruit. La rangée entière des spectateurs de la galerie baigne dans un halo gris fait d'ombre et de fumée de cigarettes (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 344). Nous longions les berges vers Saint-Cloud, voilées du halo dansant des brumes qui montent de l'automne (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 73).
En partic. Cerne naturel ou de maquillage entourant les yeux. Les yeux s'éteignaient dans des paupières cernées de halos bruns et flétris (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 128). C'est pourtant bien moi qui suis là, masquée de rouge mauve, les yeux cernés d'un halo de bleu gras qui commence à fondre (COLETTE, Vagab., 1910, p. 8).
3. Domaines spéciaux
a) ANAT. Cercle rouge violacé entourant le mamelon du sein. Synon. aréole. Au travers du linon jaune paraissaient, comme deux meurtrissures égales, les pointes de ses seins et leur halo mauve (COLETTE, Fin Chéri, 1926, p. 80).
b) ASTRON. Halo (galactique). Zone sphérique entourant la Galaxie et parsemée d'une poussière d'étoiles. Le halo galactique. On observe une faible émission continue, ayant la symétrie sphérique, et qui semble venir de l'environnement immédiat de la galaxie (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p. 128). C'est à J.E. Baldwin que l'on doit la découverte du halo galactique en 1955; par une étude détaillée des observations il a pu montrer que notre Galaxie baignait dans un nuage magnétisé sensiblement sphérique (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 601).
c) MÉD., OPHTALMOLOGIE. Halo (glaucomateux). Cercle brillant entourant la pupille de l'œil glaucomateux. Ses yeux bleus, nettement marqués du halo des vieillards, étaient perdus, fixés en avant (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 138).
Prononc. et Orth. : [alo] avec init. asp. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. [Ca 1360 « cercle lumineux qui apparaît quelquefois autour du disque du soleil et de la lune » (d'apr. BL.-W.3-5)]; 1534 (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, chap. 18); 2. 1866 « zone circulaire blanche ou colorée qui entoure un objet comme un halo » (VERLAINE, Poèmes saturn., p. 89); p. ext. 1891 un halo de bruit (RODENBACH, Règne silence, p. 133); 3. 1884 « lueur circulaire autour d'un foyer lumineux quelconque » (HUYSMANS, À rebours, p. 171 : les becs de gaz clignotaient au milieu d'un halo jaunâtre); en partic. 1891 phot. halo photographique (R. encycl. Recueil documentaire universel et illustré, 129a ds QUEM. DDL t. 4); 4. 1908 fig. « rayonnement qui émane d'une personne » (ROMAINS, Vie unan., p. 237 : en vous reconnaissant de loin parmi la foule, à ce halo mystérieux qui vous entoure). Empr. au gr. « aire à battre le blé », d'où « toute surface ronde et unie comme une aire », en partic. « cercle lumineux autour du soleil ou de la lune »; le lat. est la transcr. du gr. cf. SEN. nat. 1, 2, 1 ds TLL s.v., 2520, 1 : circa solem viscum coloris varii circulum... hunc Graeci halo vocant, nos dicere coronam aptissime possumus. Fréq. abs. littér. : 195. Bbg. QUEM. DDL t. 4.

halo ['alo] n. m.
ÉTYM. V. 1360; grec halôs « aire », lat. halos.
1 (Mil. XIVe). Cercle lumineux, couronne brillante qui se voit parfois autour d'un astre. aussi Arc, II., B., 5. || Le halo est dû à la présence de nuages de glace. || Petit halo, halo intérieur (de 22°); grand halo, halo extérieur (de 46°).(1884, Huysmans). Auréole lumineuse diffuse autour d'une source lumineuse. || Halo autour du soleil (→ Émerger, cit. 3), de la lune ( Cerne). || Le halo des réverbères dans le brouillard (→ Bruiner, cit. 1). || Halo d'une lampe (→ Entrer, cit. 17). || Halo entourant les êtres humains et visible aux médiums. Aura, 2. || Halo brillant, diffus, estompé, vaporeux. || Des halos.
1 Énorme et toute rose en son halo lilas,
La lune qui se lève au-dessus d'une meule.
Samain, Chariot d'or, Les roses dans la coupe, Soir sur la plaine, p. 34.
2 Au fond, à droite et à gauche, deux pâles lueurs de bougies, aux halos ronds comme de lointaines lunes rousses, permettent de distinguer la forme humaine de ces masses dont la bouche émet soit de la buée, soit de la fumée épaisse.
H. Barbusse, le Feu, XIV, t. I, p. 72.
3 Une nuit de précoce automne, humide, enveloppait de brume la pleine lune. Un grand halo laiteux, environné d'un pâle arc-en-ciel, remplaçait l'astre, et s'éteignait par moments, étouffé sous des bouffées de nues courantes.
Colette, la Fin de Chéri, p. 142.
3.1 (…) vus de si haut, ils (les flocons de neige) ne forment de place en place qu'un vague halo blanchâtre, douteux lui-même car la lueur des lampadaires est très faible, rendue plus incertaine encore par l'éclat diffus que répandent alentour toutes ces surfaces blêmes, le sol, le ciel, le rideau de flocons serrés descendant avec lenteur mais sans interruption devant les fenêtres (…)
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 78.
(1891, Rodenbach, in T. L. F.). Par anal. || Un halo de bruit.
2 (1890). Photogr. Irradiation lumineuse autour de l'image photographique d'un point lumineux (→ Antihalo).
3.2 Un autre de nos correspondants, d'Athènes (…) nous a communiqué, à son tour, une vue de la façade est du Parthénon, obtenue avec un appareil très ordinaire, au bout d'une pose de 22 minutes. Ici encore, on voit une tache caractéristique, un large halo blanc; il provient d'une allumette que l'opérateur avait tenue une ou deux secondes en face de l'objectif pour s'assurer que son obturateur était bien ouvert.
L'Illustration, 3 mars 1906, p. 143-144.
3 (Av. 1914, Péguy). Fig. Auréole (cit. 10). || Un halo de gloire.
4 L'animalité générale, sous les cheveux blonds ou bruns, était dominée par cet on ne sait quoi qui est la phosphorescence de la femme même déchue, son halo.
Léon Daudet, la Femme et l'Amour, I.
4 Ophtalm. Cercle brillant entourant la pupille de l'œil dans le glaucome.
COMP. Antihalo.
HOM. Allo, 1. halot, 2. halot.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • halo — halo …   Dictionnaire des rimes

  • Halo 2 — Desarrolladora(s) Bungie Studios (Xbox) Hired Gun (PC) Pi Studios (Herramientas de edición para PC …   Wikipedia Español

  • Halo 3 — 220px Desarrolladora(s) Bungie Distribuidora(s) Microsoft Game Studios Compositor(es) Martin O Donnell, Michael Salvatori …   Wikipedia Español

  • Halo 4 — Разработчик 343 Industries Издатель Microsoft Game Studios Часть серии Halo Даты выпуска 6 ноября 2012 …   Википедия

  • Halo 3 — Entwickler …   Deutsch Wikipedia

  • Halo 2 — Éditeur Microsoft Games Développeur Bungie Software Concepteur Jason Jones Date de sortie 9 novembre 2004 (Xbox) 8 juin 2 …   Wikipédia en Français

  • Halo 3 — Éditeur Microsoft Game Studios Développeur Bungie Studios Concepteur Jason Jones …   Wikipédia en Français

  • Halo — may refer to: *Halo (religious iconography), a ring of light that surrounds an object in religious iconography *Halo (optical phenomenon), a ring of light that surrounds an object *Halo (medicine), used to immobilize cervical neck (spinal)… …   Wikipedia

  • Halo 2 — Entwickler …   Deutsch Wikipedia

  • Halo — puede referirse a: Contenido 1 Ciencia 2 Videojuegos 3 Música 4 Otros Ciencia El Halo, un fenómeno óptic …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.